banner
offjazz index offjazz centre de formation profesionnelle et d'etudes superieures en danse offjazz dance company offjazz gianin loringett offjazz documentation offjazz actualites

  OFFJAZZ

matt mattox

MATT MATTOX

un homme ... un professeur ... un maître
a great man ... a great teacher ... a great master ...



February 18   2013

Matt MATTOX has passed .
He has been my spiritual father for more  then 40 years and will remain.
Im my dance studio there is his picture, every day i thank him for having learned me, not only to dance but also to be.

Matt MATTOX est parti
Il a été mon père spirituel pendant 40 ans et il continuera de l'être.
Dans mon studio de danse il y a sa photo, tous les jours je le remercie,
non seulement de m'avoir appris à danser mais aussi d'être

                                                                                                                                                  Gianin LORINGETT





matt mattox    matt mattox    matt mattox


UNE VIE A LA DANSE
Né en 1921 à Tulsa dans l'Oklahoma, Matt MATTOX fut attiré par la danse dés son plus jeune âge: son trajet quotidien pour se rendre à l'école passait devant le théâtre "FOX FIGUERRA" de Los ANGELES, où se produisaient, entre autres Fred ASTAIRE et Ginger ROGERS qu'il admirait passionnément. Il s'y engage; à l'âge de 11 ans, on le retrouve dansant le "WALZCLOGG" et de chanter accompagné à l'orgue devant un public d'enfants. C'est en 1933, qu'il prend ses premiers cours de claquettes et d'adage avec Teddy KERR. Deux ans plus tard il travaille avec Eveline Bruns avec qui il fait équipe et décroche ses premiers contrats dans des cabarets.

matt mattox   matt mattox  matt mattox
 


C'est à partir de cette époque que plus rien ne compte que la danse. Aussi quitte-t-il l'école. A l'âge de seize ans il prend ses premiers cours de danse classique avec Lester LANE, des claquettes avec Willie Cohen et de jazz avec Jack COLE. Enthousiasmé par un spectacle des "BALLETS RUSSE de MONTE CARLO il décide de devenir danseur classique et s'inscrit au cours de Ernst BELCHER. Mais la guerre de 40 survient, démobilisé en 1944 il s'installe à LONG BEACH en Californie et travaille avec Nice CHARISSE dont la femme ( Cyd CHARISSE) remarque son talent et lui ménage une entrevue avec Bob ALTON directeur de la danse studios METRO-GOLDWYN-MAYER.lui Il est aussitôt engagé et tourne 24 heures plus tard dans son, premier film "YOLANDA AND THE THIEF". Il travaillera en classique successivement a NEW YORK avec William DOLLAR, puis avec OUBOUKOFF au NEW YORK CITY BALLET et enfin avec Bill GRIFFITH. Il quittera les USA en 1970 pour s'installer en ANGLETERRE puis à partir de 1976 en France


LE CORPS UN INSTRUMENT DE DANSE
"La danse classique m'a appris que le corps est un corps organique, je veux dire par là, qu'il doit être entraîné régulièrement pour que ses muscles, les ligaments, les os soient capable de surmonter correctement toutes les difficultés. Comme dans toutes les disciplines il faut que l'instrument soit aussi parfait et aussi maîtrisé que possible et pour cela il faut répéter anlassablement les exercices. Tant que le corps n'est pas en état, la danse ne peut pas être belle. Beaucoup de gens s'imaginent que pour bien danser du jazz il n'est pas nécessaire de disposer d'une bonne technique; cette idée est fausse et je voudrais qu'elle disparaisse."


MATT MATTOX exige toujours de ses élèves, qu'ils se dépassent. Il les oblige à sortir d'eux mêmes. "Il est à l'heure actuelle difficile d'évaluer exactement la part de dons et celle du travail qui ont concouru à faire de MATT MATTOX un professeur exceptionnel et un danseur de jazz considéré par mis les très bons.

Un document exceptionnel Matt Mattox exercices 1965  

Un document exceptionnel Matt Mattox exercices 1955-64 (date non confirmée)


matt mattox Offjazz Mattox  

CHORÉGRAPHE ET DANSEUR

De 1952 à 1958 pour le cinéma:
The Glory Brigades, Hot Blood, Say Darling. En 1956 pour le summer theatre de New York adaptation pour la scène de 9 productions: Oklahoma, Brigadoon, Anny get your gun, Cane Cane, Kiss me Kate et South Pacific.

De 19569 à 1987 il crée les ballets suivants:
The Wild Party (1959), Compulsion (1959), Spanish confusion 1959), The white ballet (1966), The birth of the blues 1966), The fantastic toyshop 1967), Hansel and gretel 1968), Suicide 1970), War and rumors of war (1972), The scream of frustration (1973), The abstract (1973), Black and white fiddlesticks 1973), Jazz opus- jazz love Bach (1973), Crazy birds), The jazz fugue (1974), The man with the sunshine (1974), The jazz class (1974), Cats at bay (1974), The old fashioned musical (1975), Birds of feather flock together ( 1976), The follower (1977), I shoot an arrow in the sky (1979), I can't help it, my feets love to dance (1981), Mass for the present time (1982), Spectacle Genesis, bible extract (1982), Endless love (pas de deux, 1982), Pas de six (1982), Banga tropicana (1982). 1983-84 Pas de deux, Barbara Streisand Ballet, Les fleurs du mal, Stravinsky Ballet, East Wines Ballet

UNE CARRIÈRE INTERNATIONALE
Reconnu comme un des meilleurs danseurs de jazz de renommée mondiale il reçoit:
1958 DANCE MASTERS OF AMERICA, meilleure contribution de l'année à la danse (distinctive contribution to dance).
1964: Meilleure chorégraphie télévisée "The Bell telephone hour"
1974 Prix chorégraphique au Festival d'Edinburgh
1987 Docteur Honoris Cause par la FFD (Fédération Française de Danse).

AU CINÉMA
Matt MATTOX sous contrat à la METRO-GOLDWYN-MAYER (MGM) a participé aux cotés de chorégraphes bien connus tels que: Jack DONAHUE, Eugène LORING, Michael KIDD, Jack COLE et Louis DA PRON dans les films suivants:


Matt Mattox chante


Yolanda and the thief, The Merry Wodow, The Band Wagon, The "Don't Care Girl", Show Business, Gentlemen Prefer Blondes, Hot Blood, Glory Brigade, Pepe, Seven Brides For Seven Brothers, Walking My Baby Home, Two Sisters From Boston, Easy to wed.


matt mattox matt mattox matt mattox

A BROADWAY
Louisiana Purchase, Three Wishes for Jamie, Song of Norway, Magdaléna, Carnival in Flanders, The Vamp, The Ziegfield Follies od 1956, Say Darling, Once upon a Matress, Oklahoma, Brigadoon, Park Avenue.

          
Matt MATTOX solo performance Sweden 1998                                    Matt Mattox en danseur classique avec Cyd CHARISSE
 
SHOWS TELEVISES
Il a monte de nombreux shows pour la télévision américaine (dans lesquels il danse aussi): The Texaco Oil Show, The Dinah Shore Show, The Ed Sullivan Show, Camera Thirteen, Candid camera, The Bell telephone Show.  
MATT MATTOX continue à parcourir le monde en qualité de pédagogue pour des Master classes et des lecture-demonstration, sa résidence fixe est actuellement à Perpignan.

matt mattox



Matt MATTOX ; enseigner le jazz
Dés l'âge de onze ans, et avant même d'avoir pris un seul cours de danse, je savais danser et lorsque je dis "danser" je veux dire: faire des claquettes. Jusqu'à l'âge de seize ans je n'ai pratiqué que les claquettes. C'est peut-être pour cette raison que lorsque je parle de la danse jazz ou que je l'enseigne, j'insiste, avant toute autre chose, sur le rythme. 

Peu après mes 17 ans, on m'a conseillé d'étudier le classique, que j'ai abordé avec réticence puis qui m'a très vite passionné, au point de décider d'en faire ma carrière. A 20 ans, après dix-sept années d'apprentissage, j'ai découvert ce qu'on appelait la danse jazz. C'est à cette époque que j'ai rencontré Jack Cole, le maître incontesté d'alors. Ma vie a vraiment changé à ce moment-là. Je ne pensais plus à consacrer uniquement ma carrière au classique et envisageais la possibilité de travailler dans le cinéma, le théâtre, la comédie musicale. 

Bien que j'aie commencé à enseigner dès l'âge de 16 ans - à des enfants principalement à qui j'apprenais les claquettes - je ne me suis vraiment intéressé à l'enseignement que lors d'une tournée aux Etats-Unis, en tant que danseur étoile, dans une opérette, Song of Norway dont la chorégraphie, à l'origine, avait été assurée par George Balanchine. Les membres de la troupe m'ont demandé de faire classe tous les deux jours, en alternance avec la danseuse étoile. C’est à ce moment que j'ai pensé à gagner ma vie en enseignant. Un peu plus tard, lorsque je me suis mis à faire des comédies musicales, j'ai eu l’occasion de transmettre à mon tour ce que j'avais appris de Jack Cole. Les danseurs qui travaillaient alors dans des films ou des comédies musicales devaient savoir tout faire, de la dansé moderne au flamenco, en passant par le folklore russe ou les danses des Caraïbes. 

Matt MATTOX spanish dance


Matt MATTOX Pepe 1960


Matt MATTOX Girl rush 1955



Jack Cole avait eu pour professeurs des chorégraphes tels que Ruth St-Denis, Ted Shawn ou Charles Weidman. I1 n'était donc pas étonnant de trouver dans son répertoire une diversité de styles qu'il employait abondamment et un formidable génie inventif. Après plusieurs années de cours donnés à des danseurs professionnels à New York, je me suis aperçu que le travail d'isolation leur faisait défaut. Ce que Jack maîtrisait à la perfection. Je voulais aider individuellement ces nombreux danseurs qui assistaient régulièrement à mes cours en s'inscrivant parfois deux semaines à l'avance. Un soir, alors que je rentrais chez moi en ruminant ce problème, je trouvai une méthode. Il s'agissait de commencer par la tête et de descendre progressivement jusqu'aux orteils en faisant faire des exercices d'isolation pour chaque partie du corps, de la plus grande à la plus petite. J'inventai, à partir des différents types de danse que j'avais étudiés avec Jack Cole, un certain nombre d'exercices, puis je demandai aux élèves de s'étendre au sol et de faire des exercices d'élongation et d'assouplissement. Après deux ans de ce travail, je complétais ma méthode et développais un travail plus personnel, expurgé de ma pratique des caquettes, du classique et d'autres formes de danses auxquelles j'avais eu affaire dans ma carrière, de façon à en extraire quelque chose de neuf. 

A l'école de la vie
Pour la première fois de ma vie, j'ai pris conscience de la nature, des gens, des animaux, des oiseaux et des fleurs, toutes choses auxquelles je n'avais prêté aucune attention auparavant, trop occupé à n'être qu'une copie de Jack Cole. Avec le temps, j'ai pris conscience que la danse ne pouvait pas être enfermée dans une seule catégorie, qu'elle représentait, au contraire, un amalgame de tous les genres, mêlés aux choses mêmes de la vie. J'ai compris alors que les éléments de la création étaient innombrables et sans fin.
matt mattox     matt mattox
Matt MATTOX + Gianin LORINGETT classwork 1972                             Matt MATTOX + Gianin LORINGETT  "Spectacle Londres Men at war " Londres 1972

Avec les amateurs et les débutants, la chose la plus importante, à mes yeux, est de leur communiquer l ' amour de la danse en le s ramenant aux choses qui leur sont naturelles et quotidiennes: marcher, courir, se lever, s'asseoir, frapper dans un ballon, sauter à la corde, etc. La barre est ensuite le meilleur moyen de discipliner ces formes et de les transformer en mouvements de danse. Ils s'aperçoivent d'eux-mêmes que tout le monde peut apprendre à danser. Leur degré d'engagement dépend de leurs motivations, selon qu'ils envisagent de devenir professionnels ou simplement de se divertir. Toutefois, je m'adresse à tous comme à de futurs professionnels.

Matt MATTOX 1991,

matt mattox     matt mattox      matt mattox      matt mattox

"I never repeat myself "

Video recorded during the dance workshop at OFFJAZZ DANCE CENTRE (Nice France february 2002
)

I, for example you heard me say "what did I do today?" I've forgotten already! Never, never....never; I do an enchaînement in a class, I go axway from it, and one hour later someone says "what we do? Or I say "what did we do today?" And they have to remind me, I dont remember, I dont remember because I dont want to repeat myself...oui...because if you repeat yourself that's, that's ... that's cheating! The idea of beeing a teacher ... you have to invent inside your own capacity to keep developing. If you can't grow then your students are not "gonna" grow, oui ... and if the teacher stops beeing a student they might as well quit! Oui! Because working with your students you learn ... yourself ... many things ... "tu comprends mon englais" ....mhhh ok!


Workshop at OFFJAZZ (Nice France) 2002
mattox   mattox    mattox    mattox
 mhhhh, so they think they know ....        "it's your brain that controls your body     "What do you mean by "I'm tired!" ?          grrrrr !!



matt mattox

Matt MATTOX et Gianin LORINGETT août 2006, stage à St. Cyprien ( groupe des 8)

 
 matt mattox

(02.05.2008) texte de la vidéo:
"That one thing I would like to leave behind me ... I'm a human being The same of all of you, I'm a dancer, I have never been anything else, I've done choreography, television, musical comedy, but nobody has ever said anything nice about what I did, its something that ... when I got to be known as a dancer I said "Now what?" so I was offered a commission to .... do you understand that? All of you? No? This, this world today, is not very nice .... I don’t like it and yet at the same time we have to live with it and the only thing that I can do is to continue to make people who work with me in my particular kind of a manner and that is to say; remember you are a human being. A human being has sentiments, emotions, love and camaraderie with everybody - WITH EVERYBODY !..oui, but there’s no place to stand in a room and do what you do with face like that so. I started that way.. I met Jack COLE, Jack COLE gave me Flamenco dance, modern dance, Russian folk dance, east Indian dance what ever was necessary Jack would innovate. And in a show called Carnival in Flanders I did a trio with two of the boys and myself that stopped the show .. "arrête le musical"..it would not continue ...??????... Flamenco-dance, ok? I had never done before, One night on stage, I better say this, there was a break on Mardi …on Sunday, one week, oui? "All of Jack's choreography was magnifique, oui, this one thing happened to me in the middle of the performance, I was doing what I was doing, I had music in my ears, I had movement in my body and suddenly I said "hiii!"! I could not help but I had to say something ... and there the bubble went "bang!" I have never forgotten that, and I am no longer a great "stone face" *) I demand you all "LIVE!" what you are doing as a dancer, don’t become a statue, you are alive, your blood is going through your body, a ball then you are what you are doing. you have emotions, and for goodness sake remember you are more beautiful when you smile and look like you're having
That’s all I have say to you, as potential dancers if you are going to continue to progress where we are trying to lead you - all of us - then for god's sake
BE ALIVE AND BE BEAUTIFUL!!"


(*) Stone face (face de pierre) c'est le surnom que on lui donnaît à l'époque

Matt Mattox - offjazz
merci à Fanny MICHEL pour cette photo

Merci à Fanny MICHEL pour cette photo parlante

www.offjazz.com     |    E-mail
OFF JAZZ DANCE CENTER
16 rue Cassini 06300 NICE / FRANCE tel: 04 93 89 10 10