banner

  OFFJAZZ


HISTOIRE DE LA DANSE JAZZ


Introduction
La danse africaine

La traite des esclaves
L'église et son influence
La Nouvelle Orléans
Storyville
La Minstrelsy
Irène et Vernon Castle
1920
Chronologie
Notes et Bibliographie

hi-castle.JPG (12073 octets)

Irène et Vernon Castle

 

Comme nous l'avons signalé ci-avant la danse de la Minstrelsy a été véhiculée dans un autre domaine ; celui de la danse sociale qui a été développé et surtout médiatisé par un couple de danseurs professionnels ; Irène et Vernon CASTLE (1910). Ce couple qui bénéficia d'une immense popularité lança toutes ces danses aux Etats Unis. La danse sociale n'est pas une danse scénique, c'est une danse de tout le monde, ses précurseurs étaient ceux de la danse lisse (le Ballroom). Il faut préciser que c'était la première fois qu'un couple médiatisait des danses pour le grand public. 

       



Irene et Vernon Castle, photographiés par Moffett en 1915. Photo en provenance du site danceheritage.org


The CASTLE Walz


Avant 1910 les danses sociales, comme la Polka, la Valse, la Scottish, étaient surtout dansées par des jeunes car elles demandaient beaucoup d'endurance et dès que se développa le Ragtime il se développa aussi des danses beaucoup plus simples. Des danses qui avaient des noms d'animaux comme le : Fox-trot (pas de renard), le Turkey hot (pas chaud de dinde), le Grizzly bear (l'ours), le " Bunny hogue " (le bisou du lapin), le Camelwalk (la marche du chameau qui inspira James Brown et à son tour Michael Jackson et finalement qui prit le nom de "Moonwalk").

Avec le développement des médias comme la radio il se créa une forte demande de musique et de danse, on assista au développement de concours de danse de "Ragdance", toutes les couches sociales venaient apprendre à danser et les danseurs devenaient des stars de tout premier ordre tel qu'Irène et Vernon CASTLE. Ce couple eut simplement l'intelligence de prendre toutes les anciennes danses de plantation de les "nettoyer", les codifier, de les aseptiser et de les structurer afin quelles soient dansables par "tout le monde". Leur notoriété était tellement forte qu'on associait leurs noms à toutes ces danses. Irène et Vernon CASTLE avaient une popularité telle, qu'Irène réussit à changer les habitudes de la femme américaine, elle causa la mode des cheveux courts et transforma la robe serrée des années 1900 en robe fluide. Ce fut aussi Irène qui incita les femmes fortes, comme on les aimait à l'époque à devenir très mince, car elle était très fine et filiforme.


Ce couple a tellement marqué les danses sociales aux Etats Unis (et fut une telle réussite commerciale sans précédent) qu'il a été repris comme modèle 20 ans plus tard par un couple tout aussi fameux ; Fred ASTAIRE et Ginger ROGERS. (A voir, le film de Fred ASTAIRE et Ginger ROGERS "La vie de Irène et Vernon CASTLE").

Le mouvement d'Irène et Vernon CASTLE était naturellement un mouvement suivi surtout par la communauté blanche, il ne faut pas oublier que l'intégration noire et blanche était encore loin d'être acceptée.

Les noirs de leur coté se rassemblaient dans des dancings (ségrégués) qui s'appelaient à l'époque des "Jock Houses" (définition ; mauvaises maisons, souk, jeu, presque équivalent à un bordel) où l'on jouait et l'on dansait.

Dans ces Jock Houses il y eut la rencontre entre tous les noirs immigrés du sud et ce mélange donna vie aux danses comme : le "Black Botton" (quartier de Nashville), le "Big Apple", le "Shimmie" et plus tard le "Charleston" et le "Polling the Jack" (1918). Presque toutes les danses de l'époque étaient des danses dictées, le texte de la chanson indiquait les mouvements à faire (comme par la suite pour le Madison en 1960 ou la fameuse chanson du film the Rocky Horror Show disait " ... take a step to the right…. and jump to the left .. put your hands on the hip ... etc.).

suite : 1920 / Chronologie / Notes et Bibliographies

www.offjazz.com